Les Sénateurs ont payé très cher pour Linus Ullmark

Les Bruins de Boston ont échangé hier leur gardien Linus Ullmark aux Sénateurs d’Ottawa.

Le clan Ullmark avait réclamé une transaction. Le gardien était insatisfait de son utilisation à Boston.

Ullmark a été impliqué dans 40 parties la saison dernière alors que son coéquipier Jeremy Swayman l’a été dans 44 parties.

Linus Ullmark 30 ans, originaire de Suède, écoulera la saison prochaine, la dernière année de son contrat de quatre ans, qui lui rapporte  5 millions par saison.

Ainsi, pour la prochaine saison, les Sénateurs feront confiance à un duo de gardien suédois avec Ullmark et Forsberg.

Pour se procurer les services de Ullmark, les Sénateurs ont donné beaucoup, beaucoup trop aux yeux de certains.  Spécifiquement pour un gardien de but qui deviendra joueur autonome sans compensation à la fin de la prochaine saison.

En retour de Ullmark, les Sénateurs ont donné, le gardien Joonas Korpisalo, le joueur de centre Mark Kastelic et un choix de première ronde, le 25ᵉ au total pour le repêchage de cette année. Les Sénateurs retiendront 25% du salaire de Korpisalo.

Le choix de premier tour acquis par les Bruins appartenait à l’origine à Boston avant d’être transféré à Ottawa dans le cadre de la transaction qui a envoyé l’attaquant Alex DeBrincat des Sénateurs aux Red Wings de Detroit le 9 juillet 2023.

Les Sénateurs ont payé très cher pour un gardien qui pourrait les quitter dès la saison 2025-2026 via le marché des joueurs autonomes.

Il n’est pas exclu que les Bruins transigent ce choix de première ronde ce week-end pour du renfort à l’aile.

Il est très étonnant que les Bruins aient transigé Ullmark à une équipe évoluant dans leur division.

Quant aux Sénateurs ils continueront à magasiner afin de renforcir leur défensive pour la prochaine saison. Il n’est pas exclu que Thomas Chabot change d’adresse. Chabot, 27 ans, déçoit depuis quatre saisons à Ottawa. Il commande un salaire de 8 millions par saison, il ne serait pas étonnant que les Sénateurs retiennent une partie du salaire de Chabot.  Chabot doit donner une liste de 10 équipes auxquelles il accepterait de se faire échanger. Cette demande auprès de Chabot n’a pas encore été adressée. Selon certaines sources près de l’organisation des Sénateurs, le tout pourrait se faire d’ici vendredi, première journée du repêchage 2024 à Las Vegas.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *