Qu’est-ce qu’un bailout de la Fed et est-ce que ça créer de l’inflation?

Bailout, on le lit partout, qu’est-ce qu’un bailout de la Fed ? C’est un plan de sauvetage financier, un renflouement. Mais en voici les détails.

Un renflouement (bailout)  par la Fed, ou Réserve fédérale, désigne le processus par lequel la banque centrale des États-Unis apporte une aide financière aux institutions financières, aux entreprises ou au gouvernement en période de crise économique ou de détresse. Ces renflouements peuvent prendre de nombreuses formes, notamment des prêts, des garanties et des achats d’actifs.

L’exemple le plus célèbre d’un renflouement par la Fed s’est produit lors de la crise financière de 2008. Cette crise a été déclenchée par une bulle immobilière et la prolifération des prêts hypothécaires à risque, qui étaient des prêts à haut risque accordés à des personnes dont le crédit était médiocre. Lorsque la bulle immobilière a éclaté, un grand nombre de ces personnes n’ont pas remboursé leurs prêts hypothécaires, ce qui a entraîné une vague de saisies immobilières et un effondrement de la valeur des titres adossés à des créances hypothécaires.

En conséquence, de nombreuses banques et institutions financières se sont retrouvées avec des actifs toxiques qui valaient bien moins que leur valeur déclarée. Cette situation a provoqué une crise de confiance dans le système financier, les investisseurs commençant à douter de la solvabilité des banques et de leur capacité à rembourser leurs dettes.

En réponse, la Réserve fédérale a mis en œuvre un certain nombre de programmes de sauvetage (bailout) afin de stabiliser le système financier et d’éviter un effondrement complet de l’économie. Parmi les principaux programmes, citons

Troubled Asset Relief Program (TARP) : ce programme a été créé en octobre 2008 et a autorisé le département du Trésor à utiliser jusqu’à 700 milliards de dollars pour acheter les actifs en difficulté des banques et autres institutions financières. Le programme a été conçu pour aider à stabiliser le système financier en retirant les actifs toxiques des bilans bancaires et en fournissant des injections de capital aux institutions en difficulté.

Term Auction Facility (TAF) : Ce programme a été mis en place en décembre 2007 et a permis aux banques d’emprunter directement auprès de la Réserve fédérale par le biais d’un processus d’enchères. Le TAF a été conçu pour fournir aux banques une source de financement pendant la crise de liquidité, lorsque les prêts interbancaires étaient gelés.

Primary Dealer Credit Facility (PDCF) : Ce programme a été créé en mars 2008 et a permis aux primary dealers, qui sont des banques et des institutions financières qui traitent directement avec la Réserve fédérale, d’emprunter auprès de la banque centrale en échange de garanties. Le PDCF a été conçu pour fournir des liquidités aux primary dealers, qui jouent un rôle essentiel dans le fonctionnement des marchés financiers.

Facilité de financement du papier commercial (CPFF) : Ce programme a été mis en place en octobre 2008 et a permis à la Réserve fédérale d’acheter du papier commercial à des entreprises. Le papier commercial est un instrument de dette à court terme que de nombreuses entreprises utilisent pour financer leurs opérations. Le CPFF a été conçu pour fournir des liquidités au marché du papier commercial, qui s’était asséché pendant la crise financière.

Term Asset-Backed Securities Loan Facility (TALF) : Ce programme a été créé en novembre 2008 et a permis à la Réserve fédérale de prêter de l’argent aux investisseurs qui ont acheté des titres garantis par des prêts à la consommation et des prêts aux entreprises. Le TALF a été conçu pour soutenir le marché de la titrisation, qui avait été durement touché par l’effondrement du marché immobilier.

Ces programmes, ainsi que d’autres mesures prises par la Réserve fédérale, ont contribué à stabiliser le système financier et à éviter un effondrement complet de l’économie. Toutefois, ils ont également suscité des controverses et des critiques, certains estimant qu’ils représentaient un renflouement de Wall Street au détriment de Main Street. Autrement dit que cela vient en aide aux financiers et non aux gens.

Les détracteurs des plans de sauvetage ont fait valoir qu’ils récompensaient les banques et les institutions financières pour leur comportement risqué, tout en ne faisant pas grand-chose pour aider les Américains ordinaires qui avaient du mal à joindre les deux bouts. Ils ont aussi affirmé que les renflouements créaient un aléa moral, dans la mesure où les banques et les institutions financières se sentiraient encouragées à prendre encore plus de risques à l’avenir, sachant que le gouvernement les renflouerait si les choses tournaient mal.

Les partisans des renflouements, en revanche, ont fait valoir qu’ils étaient nécessaires pour éviter un effondrement complet du système financier et une récession prolongée. Ils ont également fait valoir que les renflouements ont contribué à stabiliser le marché du logement et à empêcher une vague de saisies qui aurait dévasté de nombreuses communautés.

Certains croient même qu’un bailout de la Fed produit de l’inflation. Mais qu’en est-il justement ?

Est-ce qu’un bailout produit de l’inflation ?

Un bailout effectué par la Fed peut potentiellement créer de l’inflation ou même, pour certains qui véhiculent le terme à tort, de l’hyperinflation, mais cela dépend d’une série de facteurs, notamment de la taille et de la nature du renflouement, de l’état de l’économie et de la politique monétaire de la Fed.

Lorsque la Fed procède à un renflouement, elle injecte de l’argent dans le système financier. Cela peut augmenter l’offre de monnaie en circulation, ce qui peut conduire à l’inflation s’il y a une augmentation de la demande de biens et de services. S’il y a plus d’argent pour acheter la même quantité de biens et de services, les prix peuvent augmenter.

Cependant, dans de nombreux cas, l’argent injecté par la Fed dans le cadre d’un plan de sauvetage est utilisé pour soutenir les institutions financières ou le gouvernement, plutôt que pour stimuler directement les dépenses de consommation. Par exemple, lors de la crise financière de 2008, les programmes de sauvetage de la Fed visaient à stabiliser le système financier et à éviter un effondrement complet de l’économie. L’argent fourni dans le cadre de ces programmes a principalement servi à acheter des actifs en difficulté, à injecter des capitaux dans des institutions en difficulté et à soutenir des marchés essentiels tels que le papier commercial et les titres adossés à des actifs. En 2008, le bailout de la Fed n’a pas créé ou pratiquement pas créé d’inflation.

Ce sont davantage les dépenses incontrôlables des différents paliers de gouvernement qui vont créer de l’inflation.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *